Caractéristiques des femmes victimes de violence et leurs agresseurs

Femme victime de violence

  1. Manque d’estime de soi.
  2. Croit tous les mythes au sujet des relations de violence.
  3. A une vision traditionaliste du foyer, c’est-à-dire qu’elle croit fermement à l’unité familiale et au rôle féminin stéréotypé.
  4. Assume la responsabilité des gestes posés par l’agresseur.
  5. Souffre de culpabilité, mais nie la terreur et la colère qu’elle ressent.
  6. Donne l’impression d’être passive, mais a la force de manipuler son milieu de sorte à ne pas se faire tuer.
  7. Réagit fortement au stress et se plaint de malaises psychologiques.
  8. Utilise le sexe comme moyen d’établir l’intimité.
  9. Est traitée comme « la petite fille de papa » (comme une enfant).
  10. Croit que personne d’autre ne peut l’aider à échapper à la situation.

Agresseur

  1. Manque d’estime de soi.
  2. Croit tous les mythes au sujet des relations violentes.
  3. A une vision traditionaliste du foyer, c’est-à-dire qu’il croit à la suprématie de l’homme et au rôle masculin stéréotypé au sein de la famille.
  4. Blâme les autres pour justifier ses gestes.
  5. Est pathologiquement jaloux et s’ingère dans la vie de sa conjointe.
  6. A une personnalité à deux facettes comme le Dr. Jekyll et Mr. Hyde.
  7. Réagit fortement au stress et s’y adapte en abusant de l’alcool et en maltraitant sa conjointe.
  8. Utilise le sexe comme geste d’agression, souvent pour surmonter l’impuissance ou la bisexualité.
  9. A souffert de mauvais traitements ou de négligence dans l’enfance.
  10. Ne croit pas que ses comportements violents auront des effets négatifs.